« Others cities

         
The website for going out with friends and making new friends in your city.
Our Good Deals »
OVS Holidays »
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?

Photo



Profile description


Mood
(mode BISOUNOURS.... le retour :D)



Valouill  

Click to enlarge

mode BISOUNOURS.... le retour :D
Character

Actual mood using video images :)
Registration date
06 February 2012

Last connection
25 June 2019 - 16h07

Certified member  by
 Zephyr-

Their favorite events
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Registration reliability
0 12 0 0
  100%
Personal Info
Rankings
First Name : Valou
Sex : Woman
Status : Unknown
Birthday : 06 Oct 1971 (47 )
Area : Var

Lots of ideas#202 (+3)
Most popular!#229 (-8)
Always ready to go#402 (+3)
A few words

“Mélancolie"

 

Quel exercice de style toujours un peu périlleux que de devoir se décrire, se présenter en toute sincérité...
{Il paraît que ma présentation passée était "tristounette" (petit clin d'oeil à Ed)... }

 

En même temps, bizarrement moi qui suis d'apparence forte (propre et figuré ;) et tout sourire... En vérité je suis quelqu'un d'extrêmement fragile, nostalgique, voire mélancolique... et j'ai plutôt tendance à fuir les relations qui me sont "toxiques" par protectionnisme... MAIS.... PAS TRISTE DU TOUT !

Et si je sors c'est justement pour m'amuser et rien d'autre...

(assez de prise de tête dans ma vie quotidienne ! Merci bien ! )

 

D'aucuns, par ces temps actuels conjugués à la psychanalyse moderne, assimileront cet état à une pathologie, une profonde tristesse, un dégôut de la vie... la dépression quoi !

Mais je ne suis pas du tout d'accord avec ça !!!

{même si oui je suis certainement parfois légèrement dépressive...?!} 

MAIS ==> En ce qui me concerne j'ai une vision plus (+) antique de ce mot, qui fut un temps, était considéré comme une source de génie et de folie qui provoquerait une certaine tristesse (mais gentille la tristesse, hein ?!) ...

peut-être est-ce juste une certaine clairvoyance de ce et ceux qui nous entoure(nt)... 

 

Je l'avoue, je vis au pays des "bisounours" et je m'en porte très bien ! Merci.

Même si en "grandissant" j'apprends en effet que certaines pommes que l'on me donne à manger sont, si ce n'est empoisonnées, en tout cas bien pourries :D 

Mais je m'en fous ! C'est la vie ! ça fait grandir ! 

Et puis primordialement : J'aime les gens ! J'aime la vie ! 

 

Enfin, pas tout le temps mais si vous me croisez lors d'une sortie c'est que je suis dans la phase où j'ai juste envie de venir prendre et/ou donner ma part d'empathie... et ce sincèrement, sans calcul... juste dans le présent car pour moi le passé n'existe pas ; l'avenir non plus ! sinon ça me stresse... donc juste profiter d'un bon moment d'échange et de partage dans le présent avec VOUS ;)

 

En revanche, merci de bien vouloir entendre que je ne suis pas là pour la drague ; j'ai déjà une vie sentimentale des plus compliquées ;) Merci.

 

Au plaisir de rencontrer des gens sympas, sincères (oui c'est monnaie rare au pays des faux culs) et dans la vraie vie ! lol ! 

Bizz @ tous,

 

 

Valou

 

 

UN PEU DE POÉSIE POUR ME LIVRER Á VOUS.... 

Dédicace à mon Vieil Arbre
(qui se reconnaîtra... ou pas ! :D )


Tu réveilles en moi des souvenirs confus.

Je t’ai vu, n’est-ce pas? moins triste et moins modeste.

Ta tête sous l’orage avait un noble geste,

Et l’amour se cachait dans tes rameaux touffus.

 

D’autres, autour de toi, comme de riches fûts,

Poussaient leurs troncs noueux vers la voûte céleste.

Ils sont tombés, et rien de leur beauté ne reste;

Et toi-même, aujourd’hui, sait-on ce que tu fus?

 

Ô vieil arbre tremblant dans ton écorce grise;

Sens-tu couler encore une sève qui grise?

Les oiseaux chantent-ils sur tes rameaux gercés?

 

Moi, je suis un vieil arbre oublié dans la plaine,

Et, pour tromper l’ennui dont ma pauvre âme est pleine,

J’aime à me souvenir des nids que j’ai bercés.


{Pamphile Le May « À un vieil arbre »}

Ma Vraie Nature : 

Il pleure dans mon cœur

Comme il pleut sur la ville ;

Quelle est cette langueur

Qui pénètre mon cœur ?

 

Ô bruit doux de la pluie

Par terre et sur les toits !

Pour un cœur qui s’ennuie,

Ô le chant de la pluie !

 

Il pleure sans raison

Dans ce cœur qui s’écœure.

Quoi ! nulle trahison ?…

Ce deuil est sans raison.

 

C’est bien la pire peine

De ne savoir pourquoi

Sans amour et sans haine

Mon cœur a tant de peine !

 

{Paul Verlaine,  « Il pleure dans mon coeur… »}

 

Le véritable Amour on ne le rencontre qu'une fois
(Madame est servie ! Merci !)

J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.
Est-il encore temps d’atteindre ce corps vivant
et de baiser sur cette bouche la naissance
de la voix qui m’est chère ?
J’ai tant rêvé de toi que mes bras habitués en étreignant ton ombre
à se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas
au contour de ton corps, peut-être.
Et que, devant l’apparence réelle de ce qui me hante
et me gouverne depuis des jours et des années
je deviendrais une ombre sans doute,
Ô balances sentimentales.
J’ai tant rêvé de toi qu’il n’est plus temps sans doute que je m’éveille.
Je dors debout, le corps exposé à toutes les apparences de la vie
et de l’amour et toi, la seule qui compte aujourd’hui pour moi,
je pourrais moins toucher ton front et tes lèvres que les premières lèvres
et le premier front venu.
J’ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé, couché avec ton fantôme
qu’il ne me reste plus peut-être, et pourtant,
qu’à être fantôme parmi les fantômes et plus ombre cent fois
que l’ombre qui se promène et se promènera allègrement
sur le cadran solaire de ta vie.

 

{Robert Desnos « J'ai tant rêvé de toi »}

    To:
  • Send them a private message
  • Show the list of their upcoming events
  • Know if you have already met this person during an event

  • Log in!

« Find others

Check out the forum


0.04s